Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Ven 3 Juin 2016 22:38

Le classement de la gamme Studebaker est une chose complexe... Il faut l'envisager selon les périodes...

Le mieux est de commencer par la fin et de remonter dans le temps. Voilà donc un 'classement de la gamme pour la période 1961 à 1964.
Cette période est marquée par l'écrasante domination des Lark, le lent déclin des Hawk et leur chant du cygne sous l’appellation Granturismo et l'éphémère apparition de l'Avanti On peut classer les autos selon leur motorisation et selon leurs carrosseries.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre...
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Damien » Sam 4 Juin 2016 19:48

bonjour

bravo, c'est cool.
tu veux dire que la fête s'est terminée en 64?
l'avanti à une tronche qui me semblait plus récente. dix quinze ans, comme ça.
je la trouvais intéressante jusqu'à ce que je vois les prix de vente.
c'est n'importe marteau!

merci, continue.
A+Damien

Une erreur ne deviendra une faute, que si vous choisissez de l'ignorer...
Damien
Six en ligne onctueux
 
Messages: 416
Enregistré le: Sam 22 Mai 2010 17:46

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Sam 4 Juin 2016 20:49

En début d'année modèle 1964, ils ont arrêté la production de l'Avanti (présentée au salon de New York en avril 1962 avec presque autant d'effet que la DS au salon de Paris en 1955...) et fermé la principale usine qui était à South-Bend. Cela faisait dix ans qu'ils perdaient de l'argent. Les déficits étaient épongés par les autres activités du groupe...

C'est en décembre 1963 qu' ils ont donc fermé et tout a été regroupé au Canada dans le courant de l'année 1964. Ils ont encore continué pendant 2 ans en achetant des moteurs et en assemblant des voitures de plus en plus banales.

Ils ont vendu les droits de production de l'Avanti et le stock de pièces à 2 gars qui en ont fabriqué pendant 30 ans en toute petite série.

Le prix d'une Avanti à vendre actuellement en France ou en Europe varie de 17 000 (il y en a une en ce moment chez Nael) à 45 000 euros.

Pour 45 000 Euros tu achètes une bête équipée du plus puissant moteur jamais vendu par Studebaker (en décembre 1963) de 340 CV qui monte à 272 km/h chrono et abat le 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes. Elle est à boite manuelle 4 vitesses, peut-être la plus prisée des passionnés d'Avanti

Pour 17 000 Euros tu achètes une Avanti 2 des années 80, équipée d'un moteur Chevrolet de 300 CV et d"une boite automatique à 3 vitesses. Ce n'est jamais qu'à peine plus cher qu'une 2 CV et moins cher qu'une belle DS. Pour ce prix là tu t'offres une vraie Grand Tourisme des années 60 à 80. Mais je suis d'accord çà représente une somme. Il y a des propriétaires d'Avanti qui ont su les acheter quand elles n'intéressaient personne et qui travaillent à leur restauration par eux mêmes ( toujours la même histoire...) Il y en avait une complète à restaurer complètement à vendre 4000 euros en région parisienne il y a 1 an

Je vais continuer à remonter dans le temps demain... ;)
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar GuillaumeK » Sam 4 Juin 2016 21:26

Bonsoir,

Merci pour ces infos.
Mais où retrouve-t-on ces noms de code sur la véhicule ?
Perso j'ai un numéro de série qui commence bien par 62 mais il n'y a que des chiffres, pas de S ou autre lettre.

A+
Guillaume
GuillaumeK
Bicylindre poussif.
 
Messages: 32
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 19:50

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Sam 4 Juin 2016 22:28

GuillaumeK a écrit:Bonsoir,

Merci pour ces infos.
Mais où retrouve-t-on ces noms de code sur la véhicule ?
Perso j'ai un numéro de série qui commence bien par 62 mais il n'y a que des chiffres, pas de S ou autre lettre.

A+
Guillaume



Sous le capot moteur, sur la cloison pare feu, du côté gauche de la voiture il y aune plaque vissée comme celle là:

Image
Signification des inscriptions de la plaque
62 = 1962
S = 6 cylindres
Y = Beline 4 portes châssis long
4 = Finition 'Deluxe'
16666 = 16666° Lark 6 cylindre de ce modèle de carrosserie produite en 1962

Si tu n'as pas cette plaque c'est qu'elle a été dévissée et perdue...
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Dim 5 Juin 2016 07:20

Je continue mon histoire de classification des modèles en remontant le temps...

Je m'arrête à la période 1959- 1960:

- 1959 est l'année du lancement de la Lark. Toute la gamme n'est pas disponible tout de suite. Les Hard-tops, les cabriolets, les breaks 4 portes ne seront lancées qu'en 1960. Les châssis longs sont réservés au Taxis exclusivement (il y aura encore des taxis après 1961, mais les berlines 4 portes longues 'civiles' n'existent pas). La version taxi des Studebaker est généralement équipée d'une boite de vitesse à rapports longs et d'un petit carburateur en plus des aménagements spécifiques...

- C'est le chant du cygne pour le vieux moteur 6 cylindres à soupapes latérales 'Champion'. Il vient de repasser à 170 c.i (2,8 litres de cylindrée et 16 CV fiscaux en France au lieu des 17 CV du modèle précédent qui faisait 3 litres de cylindrée) mais une nouvelle culasse à chambres de combustion plus petites lui permet de délivrer 90 CV.

- Les coupés 'sportifs' n'existent qu'en version Hawk. Les Hawk 6 cylindres ne sont produites qu'en tout petit nombre pour l'exportation en 1960 = 227 exemplaires fabriqués ( et un seul restant connu à ce jour, celui de Fifi...)
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar claude » Dim 5 Juin 2016 07:28

Damien a écrit:l'avanti à une tronche qui me semblait plus récente. dix quinze ans, comme ça.

Pareil, elle était vraiment très en avance au niveau esthétique.
Un ovni comme la ds.
Avatar de l’utilisateur
claude
Instit SM!
 
Messages: 5200
Enregistré le: Lun 10 Mai 2010 17:52
Localisation: DOUBS

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar GuillaumeK » Dim 5 Juin 2016 18:22

Bonsoir,

Merci Gégé pour les infos.
Voilà ce que je trouve sur la mienne, qui confirme:

Image et Image

Que signifie le 6 de "J6" ?
Et le numéro en dessous, qui est différent du n° de série ? C'est juste un n° de carrosserie ?

A+
Guillaume
GuillaumeK
Bicylindre poussif.
 
Messages: 32
Enregistré le: Dim 22 Mai 2016 19:50

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Dim 5 Juin 2016 19:39

GuillaumeK a écrit:Bonsoir,

...

Que signifie le 6 de "J6" ?
Et le numéro en dessous, qui est différent du n° de série ? C'est juste un n° de carrosserie ?

...



Le chiffre après le J caractérise le niveau de finition.
Il n'y en a jamais eu que 2 pour les Lark Hard-top

J6 = finition 'Regal' = haut de gamme en 1960, 1961 et 1962 pour les 6 cylindres comme pour les V8
J8 = finition 'Luxury' = bas de gamme uniquement en 1962 pour les 6 cylindres comme pour les V8

Et, pour jeter le maximum de confusion,J8 = finition 'Daytona' en 1963 et 1964 pour les 6 cylindres comme pour les V8, c'est à dire 'haut de gamme'

Le nombre 1203 est le numéro de la carrosserie. Il signifie que c'est la 1203° Lark 6 cylindres carrossée en Hard-top avec une finition Regal fabriquée en 1962.

Le N° 44013 (sur la plaque de l'importateur) est le numéro de châssis, c'est le numéro de série enregistré sur la carte grise. Le type 'Lyon' inscrit par Emile Dujardin sur sa plaque d'importateur est une découverte pour moi. Je n'en avais jamais entendu parler :o

Mais j'ai entendu parler d'une appellation 'Tourelle' pour désigner les coupé Starlight 1950 à 1952

Faut-il en conclure que les importateurs rebaptisaient leurs importations ? Le mystère reste entier... Mais avec Studebaker plus j'en apprends et plus je découvre que je suis loin de tout connaitre... :?
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Dim 5 Juin 2016 20:23

Bon je vais continuer mon voyage dans le temps avec une période très complexe, celle qui va de 1956 à 1958, la période la plus noire de Studebaker au niveau des résultats financiers, avant l'embellie provoquée par la Lark. Il faut dire que le mariage avec Packard a été un fiasco et que la pléthore de modèles proposés ne facilitait pas la gestion... Certains modèles de cette période n'ont été produits qu'à 23 exemplaires :shock:

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Il va sans dire que certains modèles n'ont probablement jamais connu l'Europe comme les breaks Packard par exemple
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar mareval » Mer 27 Juil 2016 07:25

Hier on m'a contacté pour aller chercher une studebaker "champion" fin Août.

Ci sa se fait , je n'hesiterais pas à faire quelques photos ;)

salut
René
mareval
Six en ligne onctueux
 
Messages: 498
Enregistré le: Mer 30 Juin 2010 14:45

Re: Généalogie Studebaker (pour Damien...)

Messagepar Gégé Demaring » Mer 27 Juil 2016 19:22

Bonne nouvelle !

Mais c'est vrai que le mot 'Champion' peut correspondre à une grande variété de voitures.
On attend les photos avec impatience ;)
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3387
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)


Retourner vers Historique de la marque STUDEBAKER et principaux modèles.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité